Acheter du neuf

Installation du détecteur de fumée

Pour lutter contre les incendies domestiques, l’état a décidé d’instaurer par la loi du 8 mars 2015, l’obligation d’installer des détecteurs de fumée (DAAF) dans tous les lieux d’habitation. Mais quelles sont exactement les modalités de cette loi et comment s’appliquent-elles ?

Détecteur de fumée : Qui doit se charger de l’installation ?

Détecteur de fumée, ce que dit la loi

Tous les locaux d’habitation sont concernés par cette disposition : que ce soit un logement ancien, une résidence secondaire ou un appartement neuf. Par ailleurs, la loi indique que c’est au propriétaire ou au bailleur d’installer ces détecteurs de fumée. Le locataire étant en charge du bon usage de ce dispositif de protection.

En cas de construction neuve, le promoteur devra s’assurer que des détecteurs soient également installés dans les parties communes, afin de prévenir tout risque d’incendie. Les détecteurs installés doivent comporter la mention CE et être conformes à la norme NF EN 14604.

Lors de l’état des lieux, le locataire doit être en mesure de fournir une attestation de présence de détecteur de fumée à son assureur. En cas de manquement constaté après un incendie, les propriétaires bailleurs peuvent être tenus responsables pénalement de tous les dommages matériels ou corporels subis. Il est donc primordial de bien respecter cette disposition légale.

Par ailleurs, en général, les prix des détecteurs de fumée homologués sont assez faibles (inférieurs à 30 €) et leur autonomie peut aller jusqu’à 10 ans. Enfin si le logement, ou l’appartement neuf comporte plusieurs étages, il est conseillé d’installer un détecteur de fumée à chaque étage pour une protection anti-incendie optimale.

Contactez-nous pour une étude gratuite