Focus : La LGV Paris - Tours - Bordeaux

Imaginée dans les années 1990 et mise en chantier à partir de 2011, la ligne à grande vitesse qui relie par TGV Paris, Tours et Bordeaux en 2h sera opérationnelle dès le 2 juillet 2017. C'est un véritable big-bang territorial et un formidable atout pour la Touraine qui en attend des retombées économiques importantes.

 

Un rétrécissement du territoire qui dynamise le potentiel économique du grand ouest

 

Le projet de la LGV Paris-Tours-Bordeaux est le premier partenariat public-privé (PPP) à voir le jour. C'est accord conclu entre l'Etat, par l'intermédiaire de la Caisse des Dépôts, et le groupe Vinci, est aujourd'hui un succès. Le chantier, achevé avec un mois d'avance a nécessité un investissement de 9 milliards d'euros. La société (Lisea) qui a obtenu la concession de la ligne jusqu'en 2061, s'attend à une augmentation du nombre de voyageurs de plus de 2 millions par an. Cette accroissement du trafic est une chance pour la Touraine qui s'attend à d'importantes retombées économiques, tant en matière de tourisme que d'investissement immobilier. La métropole Tourangelle, située au centre de la LGV, n'est plus qu'à environ une heure des deux grands pôles urbains que sont Paris et Bordeaux.

 

 

LGV Paris-Tours-Bordeaux, des offres tarifaires attractives

 

 

Grâce à la mise en place d'une offre low-cost sur ses trains à grande vitesse OuiGo, la Sncf compte bien attirer de nouveaux voyageurs. Elle prévoit la mise en service de 25 % de son trafic avec ce type d'offre OuiGo, sur cette LGV d'ici 2020. Par ailleurs et pour concurrencer le transport aérien, elle offre désormais des services de type premium pour les grands voyageurs qui empruntent ses trains InOui régulièrement et en première classe.

 

 

Nous vous recommandons l'article suivant : 

Le projet PORTE DE LOIRE

 

Ma sélection Panier

colright_formulaire



Qui sommes nous Localisez nos programmes Nous contacter