Tours Métropole

Depuis quelques années, Tours et son agglomération n'a de cesse d'augmenter son potentiel économique, infrastructurel et culturel. C'est donc tout naturellement qu'au 1er Janvier 2017 Tours est devenue une communauté urbaine et enfin métropole le 22 mars 2017.


tours métropole

 

 

Etre une métropole signifie l'obtention d'un statut officiel  permettant aux aires urbaines françaises de se voir obtenir des compétences d'ampleur départementales ou régionales, de se doter de moyens financiers supplémentaires pour favoriser leur développement économique, social ou encore éducatif. Le statut de métropole permet également de pouvoir réaliser plus facilement de nouveaux aménagements urbains et d'obtenir de nouveaux pouvoirs de décision sur des domaines tels que le transport ou l'enseignement.

 

En tant que communauté urbaine, le principal changement concerne le transfert de compétences entre le conseil départemental et Tour(s)Plus. La communauté d'agglomération est désormais en charge des domaines liés à la distribution de l'eau, des voiries ...

 

 

L'origine du projet

 

C'est Louis Le Franc, préfet d'Indre-et-Loire, qui a officialisé l'idée de Tours métropole en intégrant cette idée dans les projets d'aménagements du territoire.

Il explique :

 

« L'agglomération va très probablement devenir Métropole. L'objectif, ensuite, sera de mettre sur pied des projets de territoires et des partenariats entre la métropole et les EPCI. Tout ce qui profitera à Tours profitera à la Touraine »

 

 Ce projet est également soutenu par Philippe Briand, président Tour(s)Plus, Jean-Patrick Gille : député d'Indre-et-Loire et Jean-Gérard Paumier quant à lui président du département d'Indre-et-Loire.

Philippe Briand et Jean-Patrick Gille ont défendu le projet devant la commission des lois de l'Assemblée Nationale le 6 décembre 2016. Le lendemain, la commission des lois adopte les amendements permettant à l'agglomération Tourangelle de devenir métropole.

Il reste tout de même de nombreuses étapes avant que le projet soit réalisé, mais Jean-Patrick Gille estime désormais que la probabilité que Tours passe métropole est de l'ordre de 98%.

 

L'ensemble des maires de l'agglo est favorable au projet sauf Marie-France Beaufils, maire de Saint-Pierre-des-Corps qui s'oppose au passage en métropole : Selon la maire et député, voter pour la construction d'une métropole enlèverait un certain nombre de pouvoirs aux communes au profit des structures responsables de la gestion de la métropole comme Tour(s)Plus.

 

 

Les atouts de la ville

 

Si Tours peut prétendre au statut de métropole  c'est grâce à ses différentes ressources : Environ 300 000 habitants, plus de 30 000 étudiants, un centre hospitalier (CHU Trousseau), le tramway (avec un projet d'ouverture d'une deuxième ligne), un aéroport constituant un enjeu métropolitain puisque les résultats de fréquentation en terme de tourisme culturel et d'affaires génèrent des retombées financières importantes pour la région (Plus de 20 millions d'euros en 2016).

 

De plus, la ville est desservie par 3 autoroutes et un TGV (ouverture de la nouvelle ligne LGV Tours-Bordeaux en 2017). Enfin les différents projets urbains comme le projet Haut de la Rue Nationale, le forum Méliès ou le projet MAME font de Tours une ville à fort potentiel économique et culturel.

 

 

Les enjeux pour la ville

 

L'enjeu primordial est de gagner en prestige et notoriété afin d'attirer les habitants, étudiants, entreprises et investisseurs pour faire de la ville un réel moteur économique en France.

Ensuite, passer au statut de métropole permettrait à l'agglomération tourangelle d'obtenir environ 7 millions d'euros / an par l'Etat pour financer différents secteurs comme ceux du domaine médical, l'éducation avec la création d'un campus universitaire, les transports et la culture.

 

 

Les impacts sur l'immobilier neuf 

 

Dans le cadre de ce projet d'envergure nationale, Tours s'offre de nouveaux aménagements qui impliqueront une nouvelle dynamique démographique. Avec une nouvelle croissance démographique, la création de logements est indispensable. 

 

Nous vous recommandons l'article suivant : 

2017 : Plus de 600 000 habitants pour l'Indre-et-Loire

 

Ma sélection Panier

colright_formulaire



Qui sommes nous Localisez nos programmes Nous contacter